Je rêvais de cette parenthèse en Laponie depuis un moment sans vraiment oser me l’avouer. De ces grands espaces enneigés, ces montagnes et fjords si mystérieux. De ce silence si paisible et ressourçant. Allez hop fini de rêver, direction la Norvège du Nord dans la jolie ville de Tromsø.

Quand on a atteri à Tromsø, on a tout de suite senti que l’expérience serait différente. La piste est recouverte de blanc, l’avion semble glisser quand le pilote annonce que la température extérieure est de -14 dégrés.

Pour rejoindre le centre-ville nous avons opté pour le bus de ville. En sortant de l’aéroport on est excités comme des puces. Le décor immaculé est splendide. On ne distingue pas la rue du trottoir tant la neige est présente. Pas de doute, nous sommes bien dans le cercle polaire ! Au dessus même pour être plus exacte.

Tromsø, souvent le point de départ de diverses aventures polaires, mérite qu’on s’y attarde quelques jours.

Le centre-ville est très agréable pour s’y promener. Ici s’entremêlent jolies maisons colorées, petites boutiques et cafés et bâtiments design avec tout le bon goût que l’on connait aux pays nordiques.

Que faire sur l’île de Tromsø ?

Prendre de la hauteur

Fjellheisen

Comme à mon habitude, j’aime prendre le pouls d’un lieu en l’observant d’en haut. A Tromsø, je suis conquise puisque plusieurs spots le permettent. Si vous n’avez pas beaucoup de temps sur place, il faut absolument dédier une heure ou deux au Fjellheisen et si possible au coucher du soleil.

Le Fjellheisen est un téléphérique qui permet de rejoindre Storsteinen à 420 mètres au dessus du niveau de la mer. Ce tramway aérien se prend depuis Tromsdalen. Depuis là-haut, la vue sur les îles, les fjords, les montagnes et la mer est époustouflante.

Arrivés en haut, on a grimpé la montagne sur quelques dizaines de mètres supplémentaires pour être seuls face à ce panorama. L’air est glacial mais la lumière devient douce et chaude. La vue à 360 degrés est magnifique. On profite du spectacle si pur et silencieux. On accompagne le soleil, dans sa descente derrière l’horizon, qui laisse doucement place à un ciel rosé qui vient créer un joli contraste sur le blanc des montagnes enneigées.

Les hauteurs de la ville

L’île de Tromsø étant très vallonnée, les points de vue sont nombreux depuis les rues situées en hauteur. Depuis « Storgata », la rue commerçante du centre ville, comptez trois ou quatre rues parallèles pour trouver des angles et perspectives intéressants.

Aller à la plage

Pas forcément besoin de s’éloigner de la ville de Tromsø pour en prendre plein la vue (mais on verra dans un autre article que s’échapper est aussi une excellente idée). Ici la nature est partout. On avait repéré un spot à l’extrême ouest de l’île : Telegrafbukta Beach. Ce spot est également connu pour observer les aurores boréales.

Pour atteindre cette plage, on marche quelques minutes au milieu d’un bois trop mignon. Sur place, le charme opère immédiatement, on a l’impression d’être en pleine nature loin de toute civilisation.

Prier

La cathédrale Arctique de Tromsø est une véritable pépite architecturale. Son graphisme et son blanc immaculé inspirent. Il est possible d’y pénétrer en journée. Certains soirs, de petits concerts y sont programmés et il parait que l’acoustique y est formidable. Toutes les informations se trouvent ici.

Observer

Quand je parle d’observer, je pense évidemment aux aurores boréales. Il était inimaginable pour nous de nous rendre en Laponie et de ne pas voir de nos propres yeux les fameuses aurores boréales. Avant de partir, j’essayais de me convaincre que si je n’en voyais pas, ce serait la nature qui en aurait décidé ainsi mais en réalité je ne pouvais pas le concevoir. Je n’ai pas non plus voulu prendre ces tours qui permettent de s’éloigner de la ville pour avoir plus de chances. Je laisse place au destin surtout qu’un mini roadtrip sur l’île de Senja est prévu au programme. Donc on pourrait forcément en voir la-bàs.

Armés de notre application « My aurora forecast », nous sommes à l’affut de la moindre opportunité. Un soir, les prévisions étaient moyennes, l’application annonçait 29% de chances d’en apercevoir. En sortant du restaurant, on lève les yeux au ciel et là, comme par magie, elles sont là et dansent. Ni une ni deux, on part s’équiper en vitesse à l’hôtel : trépied, appareil photo, chaufferettes !

On descend près du petit port qui se situe juste derrière le Polaria. On s’installe au bout du ponton, presque dans la mer. On n’en croit pas nos yeux. Les aurores sont intenses, brillantes et dansent au dessus de nous dans la nuit noire. Instant magique dont on se souviendra longtemps.

Tout le monde vous dira de vous éloigner de pollution lumineuse de la ville pour maximiser vos chances de voir des aurores boréales et ils ont certainement raison. Toutefois, si vous n’avez pas l’occasion de quitter Tromsø, plusieurs spots sont répertoriés sur l’île pour l’observation des aurores boréales. En voici quelques-uns :

  • Telegrafbukta
  • Sydspissen
  • Prestvannet
  • Rundvannet
  • Fjellheisen

Se cultiver

La ville de Tromsø regorge de musées. On a testé le Musée Polaire qui retrace les expéditions polaires depuis leurs origines. Très instructif ! Des guides en plusieurs langues sont prévus pour vous accompagner durant la visite.

S’amuser

Tromsø propose un large choix d’activités et d’excursions que vous pouvez réserver ici. On a choisi le chien de traineaux et la rencontre du peuple Sami.

Expérience en chien de traineaux

En route pour le Villmarkssenter. En arrivant sur le site, Nadia nous propose de nous équiper contre le froid. Combinaisons, boots, gants, tout est prévu pour profiter de l’expédition. On traverse le chenil pour rejoindre notre traineau. Nous avons opté pour le traineau piloté par un musher. Avec le recul on ne regrette pas ce choix, notre musher était très sympa et nous a appris beaucoup de choses sur les chiens, leur entrainement, le placement dans l’attelage…

On s’installe dans le traineau sous une grosse couverture en laine. Les chiens sentent le départ arriver et s’agitent. Mon coeur bat de plus en plus fort au rythme des aboiements. Notre musher enlève le frein et hop c’est parti ! Les chiens s’élancent à toute vitesse, le traineau s’envole. On a beaucoup de chance aujourd’hui, le temps est radieux. Pendant la balade, on monte puis descend, le paysage est fantastique, les points de vue sont splendides. On aperçoit même un fjord au loin. Magique.

Après une heure de balade, nous remercions chacun des chiens du traineau en les câlinant. Ce moment est particulier. Les chiens attendent autant les remerciements que le départ. C’est un vrai rituel.

Pour les amoureux des chiens, vous aurez ensuite tout le loisir de profiter des chiens qui n’attendent que ça !

 

Rencontre du peuple Sami

Ce matin, nous sommes accueillis par une famille Sami. Sous la tente, au coin du feu, le fils nous raconte l’histoire de son peuple, leur façon de vivre, l’élevage des rennes, la menace du réchauffement climatique… Puis vient le Joik, le chant typique Sami.

Malgré le côté touristique de l’activité, le moment est très authentique et enrichissant. Les Samis sont le dernier peuple indigène d’Europe. Ils vivent au delà du cercle polaire arctique en Norvège, en Finlande, en Suède et en Russie.

La famille, qui nous reçoit, élève 300 rennes environ et vit au rythme des transhumances. Le décor est absolument féérique. Au mois de mars, la magie de Noël opère toujours ici. Il est temps maintenant d’aller dire bonjour aux rennes et de faire une mini balade en traineau !

 

Bonnes adresses à Tromsø

Hôtel : Le Smart Hotel est efficace et central.

Café : Kaffebønna (2 adresses dans le centre. Les cinnamon rolls sont à tomber, préférez les feuilletés avec un peu de glaçage sur le dessus)

Restaurant :

  • Egon, bon rapport qualité prix, la carte est plus que variée !
  • Jordbærpikene : idéal pour un déjeuner sur le pouce ou pour une pause sucrée. La vue mer et montagne près des fenêtres est très sympa.

Boutiques :

  • Kremmerhuset : décoration et accessoires pour la maison
  • Ting : objets cools, bougies, mugs, accessoires pour la maison

 

Tromsø est une destination idéale pour avoir un bel aperçu de la Laponie et de la Norvège. Ce voyage nous a permis de réaliser deux rêves : voir des aurores boréales et faire du chien de traineaux.

On vous conseille aussi de louer un véhicule et d’aller arpenter les contrées voisines. La nature norvégienne est merveilleuse. Pendant notre voyage, nous sommes descendus sur l’île de Senja, la petite soeur des Lofoten (article à venir).

Je vous laisse sur ce dicton norvégien : « il n’y a pas de mauvais temps que des mauvais vêtements ! »

Pensez à bien vous équiper si vous partez à Tromsø en hiver, ça pèle !

(Visité 17 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *